Création 2015

Écriture et mise en scène : Myriam Boudenia
Avec : Anne Geay, Marion Lubat, Judicaël Jermer, Florent Vivert, Louis Dulac
Scénographie : Quentin Lugnier
Création sonore : Louis Dulac
Création Lumière : Benoît Brégeault
Costumes : Marie Lugnier
Assistante à la mise en scène et régie son: Leïla Mahi
Régie lumière : Arianna Thöni

Production : La Volière
Aide à la création et accueil en résidence : MJC Villeurbanne

Une affiche inédite,

Un combat à mort
Un duel sans merci entre la Lumière et les Ténèbres, entre le cauchemar et le rêve,

Freddy Krueger affronte ce soir Freddie Mercury dans la tête un peu folle de Frédéric

Deux créatures,

Deux monstres réversibles, deux faces d’une même pièce,
Deux figures tutélaires des années 80 ont hanté notre enfance et notre adolescence et ont construit une vision du monde en deux faces manichéennes :
L’une, cauchemardesque et angoissante : Freddy Krueger, personnage de film d’horreur, tueur d’enfants psychopathe imaginé par le cinéaste américain Wes Craven
L’autre, flamboyant et solaire : Freddie Mercury, leader charismatique et mégalomane du groupe de rock anglais Queen.

Un héros

Frédéric, fils des années 80, est un jeune homme doux et rêveur que tout le monde appelle Freddy (ou Freddie). Il n’a qu’un seul problème : il n’est pas né au bon endroit, c’est sûr, il y a eu une erreur sur la personne. Forcément.
Déçu par la réalité, tel une Alice confrontée à des merveilles terrifiantes, Frédéric part en quête de son identité profonde, tiraillé entre deux aspirations contradictoires.
Un même prénom pour la même fascination du monstre : Freddy versus Freddie
Jusqu’où ira Frédéric dans sa quête ?
Osera-t-il prendre ses rêves pour la réalité ?
Comment survivre à son pire cauchemar ?

«Freddy versus Freddie» est une spirale où on se fait peur avec le souvenir de son cauchemar de la veille, où on chante comme des rocks star, où on danse comme des morts-vivants, où on s’interroge sur notre place dans le monde et où à la fin on décide de son sort.

 

 

 

Article de Trina Mounier dans Les Trois coups : Avec « Freddy vs Freddie », Myriam Boudenia, dont « Wild Flowers » en 2013 avait suscité la curiosité, confirme un réel talent : écriture intelligente et nerveuse, vigueur de la mise en scène, cohérence de la direction d’acteurs. Et une personnalité attachante, originale qu’il serait dommage de ne pas découvrir.

freddie_freddy_affiche2.jpg
Logo_Les_Trois_coups.png
Fvsf-v1
Fvsf-v1

press to zoom
Fvsf-v2
Fvsf-v2

Describe your image

press to zoom
fvsf-g-v10
fvsf-g-v10

press to zoom
Fvsf-v1
Fvsf-v1

press to zoom
1/9